NTN-SNR

Stratégie de digitalisation et BtoB

MUZ a accompagné nombre de marquez BtoC dans la digitalisation de leur écosytème et c’est avec cette mission que le groupe NTN-SNR, leader européen du roulement, a rencontré l’agence.

En parallèle de l’accompagnement sur la stratégie de marque, l’objectif de l’équipe marketing et communication de l’entreprise était de prendre le tournant, de digitaliser son entreprise. Le début du travail a consisté à faire une photo à date de la présence digitale de NTN-SNR Europe sur le digital et ensuite de proposer une recommandation cohérente sur chacun des touchpoints en lien avec les objectifs de l’entreprise. La stratégie s’est ensuite traduite en opérationnel sur les réseaux sociaux (ligne éditoriale, messages par canaux, typologies des contenus, intention graphique…). Le community management au quotidien pour animer et répondre aux questions de la communauté, veille sectorielle et e-reputation pour garder les yeux grands ouverts sur ce qu’il se passe sur le marché au sens large du terme comme de manière très rapproché, sur ce qui est dit au sujet de l’entreprise.

L’accompagnement couvre cinq réseaux sociaux : Linkedin, Twitter, Instagram, Facebook, YouTube, pour une dizaine de pays. Les premiers résultats ? sur Instagram : 22,5% d’abonnés en plus sur les deux premiers mois et sur LinkedIn : en deux mois +13,4% d’impressions.

Un projet qui valorise l’industrie et ses trois secteurs d’activité (industrie, automobile et aéronautique), sa force d’innovation et met aussi en lumière les personnes qui composent et font avancer l’entreprise.

Le digital est donc aussi un levier puissant pour le BtoB, que ce soit en owned ou en paid, notamment grâce à des campagnes de sponsorisation ciblées par secteur, géographie et par réseau.

marque
ntn-snr
projet
Digitalisation Go To Market
Dalila BOUAKKAZ
Responsable Communication Digitale & Institutionnelle | NTN-SNR

Q1 ?

A1

Q2 ?

A2

Q3 ?

A3

Rowenta

Hello Direct-to-Consumer.
La force d’un acteur industriel leader comme Rowenta a toujours été son modèle de vente traditionnel basé sur le retail. Mais ce modèle a été bousculé par les Digitally Native Vertical Brands (DNVB). L’engouement des consommateurs pour ces dernières prouve un véritable bouleversement des habitudes de consommation et de leurs attentes envers les marques. Une promesse de marque qui doit se traduire à travers son offre produit mais aussi sa distribution et son service après-vente. Ajouter une partie Direct-to-Consummer après des années à travailler et développer un modèle de vente traditionnel s’appuyant sur les retailers et e-retailers historiques : tout un défi ! Après un lourd travail sur toute la chaine de valeur (logistique, offre produit, service après-vente…) mené par les équipes internes, nous avons eu le plaisir d’accompagner la marque lors d’un workshop sur sa promesse de valeur et l’évolution de son site internet vers ce nouveau modèle. Passer d’un site de marque à un site marchand et trouver le bon équilibre entre les deux est, à présent, tout le challenge de la marque. Pour cela l’accompagnement se fait sur deux phases ; la préparation du site pour le lancement puis l’intervention au quotidien sur l’e-merchandising pour animer le site suite à sa mise en ligne. Etre à la hauteur d’un site e-commerce et garder l’attractivité et la richesse d’un site de marque demande un panel d’actions complémentaires : la gestion des catalogues produits, la création de landing pages, le webmastering, le suivi des temps forts commerciaux alliés à des contenus éditoriaux valorisant la marque. Un travail conséquent qui doit être mené à échelle nationale et européenne pour plus de synergie et avec un seul objectif : voir progresser la part des ventes en ligne via son propre canal.
marque
rowenta
projet
Direct to Consumer
François MAYOR OLIVOS
EMEA Direct to Consumer Manager | GROUPE SEB

Q1 ?

A1

Q2 ?

A2

Q3 ?

A3

Les Portes de Taverny

Une nouvelle identité visuelle au service des temps forts commerciaux

Émerger parmi la concurrence, être reconnaissable et installer sa nouvelle identité sans être en rupture totale avec le passé voilà le défi pour beaucoup de marques. L’agence a accompagné Les Portes de Taverny dans ce relift design, sa nouvelle expression visuelle ayant pour objectif final d’attirer une nouvelle clientèle.

Pour ce centre commercial situé près de Paris le besoin était de moderniser son image, être dans les tendances du secteur et se remettre au niveau de la concurrence, qui ne cesse de monter. Le concept global s’est articulé autour de la pause shopping pour une cible jeune et urbaine avec une traduction visuelle qui corresponde avec l’ADN du lieu. Graphiquement les éléments reprennent l’emblème le plus fort d’une marque ; son logo et son symbole sont facilement déclinables sur tous les supports et dans tous les formats. Ce storytelling a prit vie grâce au shooting photo et à la création des visuels pour les supports off et online selon les campagnes médias qui ont eu lieu tout au long de l’année, selon les temps forts commerciaux.

marque
les portes de taverny
projet
Création et déploiement de l’identité visuelle
Perrine GILLET
Chargée de marketing et communication | Eurocommercial

Q1 ?

A1

Q2 ?

A2

Q3 ?

A3

Tefal

NOËL & LES RÉSEAUX SOCIAUX – We wish you a Merry Christmas & beautiful KPIs…

350 millions : c’est le nombre de photos postées chaque jour, seulement sur Facebook. Se démarquer au quotidien dans cet océan plus que rouge n’est pas chose facile. C’est l’un des beaux challenges sur lesquels MUZ accompagne le Groupe SEB depuis plusieurs années ! Et s’il est primordial de mener ce travail de différenciation chaque jour, il est de ces temps forts où l’activité augmente tout particulièrement. La période des fêtes est indéniablement LE moment clé de bon nombre de marques comme Tefal, qui a mis cette année l’ensemble de sa gamme à l’honneur.

Noël a ses codes, certes, mais l’ADN de la marque ne doit pas s’effacer derrière les jolies décorations. Pour ce faire, les équipes de brand content ont fait le choix d’un juste équilibre entre féérie & réalité, en mettant les vrais produits Tefal directement entre les mains des lutins du Père Noël. La jolie histoire est décomposée en plusieurs posts pour durer plusieurs jours sur les réseaux, en donnant rendez-vous aux internautes pour venir découvrir la suite.

Avec cette campagne, les lutins et le Père Noël auront apporté à Tefal cette année un reach de 10 millions de personnes touchées en cumulé et de 50 000 engagements au total, avec, en bonus, la barre des 30 000 abonnés franchie sur Instagram. La marque a gâté sa communauté mais a également passé un agréable Noël !

marque
tefal
projet
Créations de contenus réseaux sociaux
Christophe-TAVLARIDIS
Christophe TAVLARIDIS
Community & Influence Manager | GROUPE SEB France

Quels étaient les enjeux de cette activation en social media ?

Proposer une activation pour Noël différenciante. Nous ne voulions pas tomber dans le piège du calendrier de l’avant. Le storytelling était pour nous primordial, tout en mettant en avant les produits de la marque.

Comment MUZ vous a accompagné sur ce projet ?

MuZ nous a accompagné du début à la fin du projet, en adaptant le brief à nos contraintes, et en réussissant à trouver la bonne solution pour avoir une activation pertinente. Les résultats de notre côté ont été à la fois excellents sur les réseaux sociaux et de forts engagements, mais aussi en interne où le côté différenciant a été fortement apprécié.

Honda

Accompagner le quotidien des passionnés moto

Honda Moto CH a consulté MUZ sur un travail quotidien : le community management. Entre le planning éditorial, la conception-rédaction & traduction en 3 langues, la création de contenus et la gestion des communautés, la marque a confié les clefs de ses réseaux sociaux aux équipes CM de l’agence.

Step 1 : la connaissance de l’univers
Le social media requiert d’être particulièrement réactif : pour pouvoir répondre aux questions de la communauté, il faut d’abord bien connaître la marque et son univers. Qui est Honda Moto en Suisse ? Comment s’exprime-t-elle ? Et si la moto fait partie de l’ADN même de certains membres de MUZ, ce n’était pas (encore) le cas de l’ensemble de l’équipe. Celle-ci a alors plongé dans le monde motard en fouillant google et en se rendant à des évènements, afin de tout connaître des références et d’être justes dans les échanges avec les passionnés.

Step 2 : les mains dans l’opérationnel
Vient ensuite le coeur du projet : la mise en place du planning éditorial en 3 langues entre saison creuse & saison haute, lancements & opération spéciales, événements… Ainsi que la gestion des communautés, en répondant aux abonnés mais aussi en leur proposant des contenus différenciants comme une playlist spotify faite selon leurs goûts, des coloriages pour les petits et des quizz sur les motos pour les grands.

Step 3 : test & learn
Last but not least, en parallèle de ce travail quotidien vient la brique de l’analyse. MUZ décortique chaque metric et se penche notamment sur les posts ayant obtenus des performances plus faibles, afin de réorienter la stratégie et d’optimiser les efforts.

En quelques mots, le community management est le résultat d’un long travail de réflexion, d’adaptation et de veille constante sur les réseaux et la page même de la marque. Le temps des abonnés est précieux et la marque se doit de leur répondre immédiatement, tant en informations qu’en contenus intéressants. La connaissance de l’univers, les contenus originaux, la réactivité & la juste analyse des metrics s’additionnent pour obtenir de bons résultats : un gain de 25% d’abonnés sur Instagram en 6 mois tout en maintenant le taux d’engagement au même niveau.

marque
honda motos
projet
Création de contenus et community management
celine-renevey
Céline RENEVEY
Marketing Manager | HONDA MOTO SUISSE

Quels sont les enjeux et les spécificités du community management, en tant que Honda Moto Suisse ?

Chez Honda Moto, nous avons la chance d’avoir une communauté de passionnés, il est donc plutôt aisé de les faire interagir. Cependant, nous devons faire face à plusieurs spécificités liées à la diversité linguistique et culturelle de notre pays, telles que les publications en plusieurs langues, des ciblages par région en fonction des sujets ou encore, la saisonnalité liée à la pratique du deux roues. L’enjeu est de garder la communauté active durant toute l’année.

Comment MUZ vous accompagne pour répondre à ces objectifs ?

Après une courte période d’acclimatation afin d’apprendre à parler « le langage motard », MUZ a fait preuve de beaucoup d’inspiration pour toucher, amuser et faire interagir notre communauté, utilisant la palette de possibilités techniques qu’offrent les différentes plateformes. A l’aide d’une stratégie et d’un plan de publication mensuel réfléchis, cette diversité de posts a contribué à augmenter notre taux d’engagement.

Quels sont les résultats pour la marque ?

Véritable outil de rétention, MUZ contribue à l’image de la marque qui se veut proche de ses fans, mêlant le côté technique et racing à la convivialité et l’évasion. Mais elle permet également de toucher un public plus large, qui pourrait se laisser tenter à rejoindre cette communauté en acquérant une Honda plutôt qu’un modèle d’une autre marque.

Bréal

Déploiement 360° en national

Bréal figure parmi les 4 enseignes du Groupe Beaumanoir aux côtés de Bonobo, Cache-Cache et Morgan. Face à une concurrence toujours plus présente, le constat est sans appel : il faut booster la visibilité de la marque de prêt-à-porter féminin, et ce auprès d’une clientèle plus jeune afin de gagner de nouvelles parts de marché !

Or depuis plus de 40 ans, Bréal travaille le pantalon comme un accessoire sublimateur des femmes. Un véritable point de singularité, pilier de l’ADN de marque, pourtant méconnu de la cible féminine. C’est là où le bât blesse.

Pour l’agence, il fallait donc répondre à un triple enjeu. Trois sujets clés facteurs de business :
– booster la notoriété digitale et préempter un territoire de communication plus large ;
– développer davantage de proximité avec la clientèle en ramenant de l’émotion et du dialogue autour des expertises de la marque.

L’idée de revaloriser le savoir-faire de pantalonnier de la marque faisait pleinement sens. Comment ? En laissant la parole au pantalon Bréal ! Car finalement qui d’autre, que le pantalon lui-même, peut parler de la relation passionnelle qu’il vit au quotidien avec les femmes ?

Le concept était né. Nous devions personnifier cette expertise, la rendre plus palpable et plus proche des femmes. « Je suis le seul » prit forme au travers de l’alliance d’un univers visuel audacieux et d’une ligne éditoriale amusante, à saisir au second degré. Un jeu pétillant pour augmenter la notoriété tout en soulignant le savoir-faire de la marque.

Si « Je suis le seul » a fait l’objet d’une stratégie savamment pensée et orchestrée grâce à un travail préalable de planning stratégique, une approche « funnel » et un travail de direction artistique. Le dispositif devait briller auprès du plus grand nombre et toucher un maximum de leviers d’acquisition pour générer du trafic en boutique et sur le site e-commerce. Tels étaient les objectifs business !

Le concept a ainsi fait l’objet d’une campagne :

digitale engageante, forte de contenus animés, de jeux-concours et d’un planning éditorial rythmé ;
média nationale en presse féminine (Elle, Avantages, Marie-Claire…) ;
merchandising avec une implémentation en vitrine et in-store (écrans TV).

marque
bréal
projet
Campagne de communication
Prénom NOM
Xxx | Xxx

Q1 ?

A1

Q2 ?

A2

Q3 ?

A3

L’Oréal Brandstorm

Invent the future of skin care

Comme tous les ans, L’Oréal Brandstorm stimule la créativité et l’innovation chez les étudiants participants. Déployé sur plus de 60 pays, avec plus de 40 000 étudiants à travers le monde, le challenge Brandstorm est une compétition gagnant-gagnant. Si les étudiants sont confrontés à pitcher des projets innovants venant inspirer la division produit professionnel, ils voient là une véritable opportunité de pénétrer le groupe L’Oréal.

Chaque année, ces étudiants motivés s’inscrivent par équipe. Après une première phase de sélection nationale, une seule équipe par pays est retenue pour présenter son projet lors de la grande finale internationale organisée à Paris. Une sacrée opportunité pour les équipes projetées dans l’univers du groupe L’Oréal, au coeur même des divisions de marque, bénéficiant par ailleurs d’un accès direct aux équipes RH.

De son côté, le département RH de L’Oréal Suisse voit également Brandstorm comme un projet-clé pour recruter de nouveaux profils d’une manière tout à fait atypique. Ce rendez-vous annuel existant depuis 1992 contribue à l’image employeur de L’Oréal, en permettant aux jeunes talents de découvrir l’entreprise, ses challenges et sa culture « de l’intérieur ».

Et MUZ dans tout cela ? En 2019, pour la 4ème année consécutive, MUZ était partenaire de L’Oréal Suisse pour le challenge Brandstorm. Le rôle de l’agence est double : à la fois sur le volet stratégique et sur l’accompagnement opérationnel pour produire les projets des équipes. Pour l’édition de 2019, les équipes devaient apporter de nouvelles solutions à la division Active Cosmetics en terme d’expérience utilisateur pour guider le consommateur vers son produit idéal.

Retrouvez ci-dessous l’interview de l’équipe Brandstorm pour en savoir plus sur l’édition 2019.

marque
l’oréal
projet
Accompagnement RH
Nadia ZUBER
Talent Aquisition Manager | L'Oréal Suisse
Gillian TOURNAY
Project Manager | L'Oréal Suisse

Quelle a été la genèse et les enjeux autour de l'édition 2019 de Brandstorm ?

La grande nouveauté de l’édition Brandstorm 2019 a été sans aucun doute le prix final de la compétition. Pour cette nouvelle édition, L’Oréal a lancé l’Intrapreneurship Award, qui offre à l’équipe gagnante l’opportunité de concrétiser son idée en intégrant un programme d’immersion de trois mois à Station F, le plus grand campus de start-up au monde. A travers cette immersion, le Groupe poursuit le développement des prochaines générations d’entrepreneurs dans la beauté.

Comment MUZ vous a accompagné pour cette edition 2019 ?

MUZ a accompagné nos 6 équipes finalistes jusqu’à la finale Suisse. Chaque équipe a pu bénéficier d’un coaching personnalisé comprenant 8 à 10h de création d’éléments graphiques. Sur la base d’un brief préalable des étudiants, MUZ a su proposer aux étudiants des solutions visuelles leur permettant de sublimer leur présentation.

Que retenez-vous de cette édition 2019?

L’édition 2019 a été riche en projets innovants. Nous avons été ébloui par l’engagement et l’investissement personnel des élèves. L’équipe gagnante MASOBE a représenté la Suisse durant la finale mondiale à Paris de la plus belle des manières en finissant 12ème sur 53. Une édition très positive qui a rassemblée cette année plus de 40’000 étudiants à travers le monde.

Salomon

Traduire l’émotion produit

Virages coupés, virages parallèles, carving… La technique du virage en ski alpin a bien évoluée au fil des décennies. Tout autant que le design du ski lui-même ! Et à juste titre, puisque c’est bien le design technique qui dirige la pratique.

Après avoir excellé dans le développement du ski alpin homme, la Business Unit Alpine Skiing de Salomon (groupe AMER Sport) a souhaité concentrer ses efforts sur la gente féminine. Une fois la structure du ski fabriquée, testée et validée, il restait à traduire l’émotion produit selon une logique récepteur (ou plutôt réceptrice).

Première étape : identifier la cible conso. À quel profil de skieuse s’adresse ce ski ambivalent, puissant et léger à la fois ? Seconde étape : interpreter d’un point de vue du design les caractéristiques techniques. Quelles matières, couleurs et rendus pour incarner le concept de la force au féminin ? Troisième étape : raconter une histoire pertinente en adéquation avec le marché. Quels éléments de wording pour refléter le positionnement de cette nouveauté ?

La gamme S-Force femme – qui verra le jour sur le site e-commerce de Salomon en octobre 2020 – est déjà plébiscitée, comme le raconte Sara Isoux-Gay, Product Manager Alpine Skis chez SALOMON.

marque
salomon
projet
Design produit et core story
Sara ISOUX-GAY
Product Manager Alpine Skis | SALOMON, AMER SPORTS

Q1 ?

« Salomon avait pour objectif de se positionner sur le marché du ski de piste femme qu’elle n’avait pas encore abordé. Après une première étape d’analyse, nous avons voulu toucher le cœur des femmes. Car il nous semblait essentiel de nous adresser de manière précise et émotionnelle à cette audience.

L’agence MUZ nous a accompagné dans la définition de l’identité de la gamme S-Force femme en travaillant sur une approche coup de cœur, centrée sur le design.

Bien que le produit ne soit pas encore en ligne sur www.salomon.com, l’accueil est très positif. La gamme créé la surprise chez les distributeurs de par son positionnement différenciant et assumé. Il s’agit donc d’un début prometteur ! Les next steps ? Maintenir l’attractivité de l’offre à travers un design moderne et tendance en y associant la chaussure alpine. »

Q2 ?

A2

Q3 ?

A3

Ulysse Nardin

Comment faire vivre une plateforme de marque sur les réseaux sociaux ?

La marque horlogère suisse (du groupe Kering) a consulté l’agence dans le cadre de l’organisation d’un workshop collaboratif sur le sujet de la digitalisation de sa nouvelle plateforme de marque. L’occasion ensuite de proposer une stratégie pour les réseaux sociaux de la marque puis de produire plusieurs contenus photos et vidéos pour le compte Instagram autour du lancement d’une nouvelle pièce (Skeleton X) et à l’occasion des marronniers.

En moyenne, les résultats sur les contenus produits ont été de 8300 vues organiques pour les vidéos et de 3200 j’aimes organiques pour les photos.

marque
ulysse nardin
projet
Stratégie social media et création de contenus
Prénom NOM
Xxx | Xxx

Q1 ?

A1

Q2 ?

A2

Q3 ?

A3

Social Sprint

MUZ SOCIAL SPRINT – On ne laisse pas le social dans un coin !

On le sait mais un rappel ne fait jamais de mal : les réseaux sociaux ne sont plus un bonus, ils sont un réel must-have. Les utilisateurs ouvrent en moyenne 10 fois l’app Instagram par jour et le premier réflexe de 83% d’entre eux est de consulter le compte d’une marque sur cette plateforme avant même d’aller faire une recherche sur Google. Aborder le social doit se faire avec une stratégie forte, différenciante et toutes les entités concernées par le sujet doivent en prendre la mesure. C’est de ce constat qu’est né le MUZ SOCIAL SPRINT.

Qu’est ce que le MUZ SOCIAL SPRINT ? 

Il s’agit en quelques mots de la réflexion commune d’experts concernés par le lancement d’une marque ou la mise en place d’une campagne spécifique qui, ensemble, vont lui donner corps sur les réseaux sociaux. L’objectif ? Prendre chez chacun des cerveaux présents les informations, arguments et spécificités produit/marque afin de sortir de cette réunion en disant « il n’y a plus qu’à ! ». L’opérationnel aura ainsi toutes les clés pour la mise en place pratique de cette réflexion.

Que se passe-t-il pendant un social sprint ?
Chaque cas étant unique, le programme des ateliers qui composent le workshop n’est jamais le même d’un social sprint à un autre. Mais globalement, vous y trouverez de la veille, des échanges, du brainstorm, du storytelling, de la réflexion individuelle ou collective… Bref, beaucoup de choses !

Et surtout, quels sont les résultats ?
À la sortie, l’équipe maître de l’opérationnel repart avec toutes les clés pour une application réussie de la réflexion brillamment pensée par tous ces cerveaux réunis. Il n’y a plus qu’à !

Alison PETIT, community & influence manager au Groupe SEB en a fait l’expérience pour un lancement bien particulier (et encore confidentiel).

marque
rowenta
projet
Animation de workshop
Alison PETIT
Community & Influence Manager | GROUPE SEB

Quels étaient les enjeux de l'organisation de ce workshop ?

A1

Comment s'est passé le workshop ?

A2

Et maintenant, quels sont les next steps?

A3